Icon menu burger
La mission de juriécole Lexique juridique
Icon close
Icon lexique juridique Lexique juridique
Icon close Passer cette présentation

Découvrez

Notre réseau de plus de 200 avocats-conseil qui décrypte les questions juridiques que vous vous posez au quotidien.

Icon close Passer cette présentation

Votre protection

La meilleure des protections, c’est la prévention. L’ASL vous permet de mieux comprendre les enjeux juridiques de votre métier afin d’y être mieux préparé.

Icon close Passer cette présentation

Découvrez

Des vidéos courtes et didactiques qui vous permettront d’approfondir vos connaissances pour faire face aux risques liés à votre métier.

L’audition libre

Me Anne Bourdeau-Bulot

Me Anne Bourdeau-Bulot, avocat-conseil de la délégation du Val-d'Oise est spécialisée dans le domaine du droit civil et pénal.

L’audition libre, prévue par l’article 61-1 du code de procédure pénale, permet aux enquêteurs d’entendre une personne soupçonnée d’avoir commis ou tenté de commettre une infraction, sans la mettre en garde à vue. Comment est-on avisé ? Peut-on refuser ? A- t-on besoin d’un avocat ? Dans quels cas a-t-elle lieu ?

Mise en ligne le : 17 février 2022

Durée de la vidéo : 2'55

Vous ne pouvez pas bénéficier d’une audition libre si vous êtes amené sous contrainte, par la force publique au commissariat ou à la gendarmerie. Lorsque vous devez être auditionné, vous êtes avisé par une convocation écrite si le déroulement de l'enquête le permet ou par téléphone par l’officier de police judiciaire. Il est obligatoire de se rendre à une convocation, sous peine d’être contraint par la force publique et placé en garde à vue. Vous avez le droit d'être assisté par un avocat si l’infraction commise concerne un crime ou un délit puni d’une peine d’emprisonnement. Il vous aidera à préparer l’audition et à réunir des documents pour éclairer l’enquête. A l’issue de l’audition, il pourra également vous poser des questions qui seront transcrites sur le procès-verbal ou faire des observations sur le déroulement de l’audition qui seront annexées à la procédure. Une personne mise en cause ne peut être entendue librement qu'après avoir été informée de ce qu’on lui reproche et de ses droits. L’audition libre d’un enseignant est possible lorsque par exemple, un parent d’élève dépose plainte pour des faits de harcèlements ou de violences supposées. En général, elle intervient en fin d’enquête après recueil de témoignages (collègues, ATSEM, parents d’élèves, IEN).

Vous ne pouvez pas bénéficier d’une audition libre si vous êtes amené sous contrainte, par la force publique au commissariat ou à la gendarmerie. Lorsque vous devez être auditionné, vous êtes avisé par une convocation écrite si le déroulement de l'enquête le permet ou par téléphone par l’officier de police judiciaire. Il est obligatoire de se rendre à une convocation, sous peine d’être contraint par la force publique et placé en garde à vue. Vous avez le droit d'être assisté par un avocat si l’infraction commise concerne un crime ou un délit puni d’une peine d’emprisonnement. Il vous aidera à préparer l’audition et à réunir des documents pour éclairer l’enquête. A l’issue de l’audition, il pourra également vous poser des questions qui seront transcrites sur le procès-verbal ou faire des observations sur le déroulement de l’audition qui seront annexées à la procédure. Une personne mise en cause ne peut être entendue librement qu'après avoir été informée de ce qu’on lui reproche et de ses droits. L’audition libre d’un enseignant est possible lorsque par exemple, un parent d’élève dépose plainte pour des faits de harcèlements ou de violences supposées. En général, elle intervient en fin d’enquête après recueil de témoignages (collègues, ATSEM, parents d’élèves, IEN).

Me Anne Bourdeau-Bulot

Me Anne Bourdeau-Bulot, avocat-conseil de la délégation du Val-d'Oise est spécialisée dans le domaine du droit civil et pénal.

Lexique juridique

Consulter les définitions juridiques en lien avec le sujet :