L’enregistrement comme preuve

Interview de Me Delmouly, avocat-conseil de l’ASL du Lot-et-Garonne

Mise en ligne le 26 avril 2013

Un enregistrement peut servir de preuve mais la valeur de la preuve s’apprécie différemment selon le cadre civil ou pénal. « Les enregistrements à l’insu d’une personne effectués pour se ménager une preuve civile ne pourront pas être retenus. En revanche, sur le terrain pénal un enregistrement peut servir de preuve », explique Me Delmouly. Le harcèlement étant désormais un délit pénal, un enregistrement peut servir de preuve.  

Sur le même sujet

Internet & réseaux

Droit à l'image : en cas de parents séparés, faut-il l’accord des deux parents ?

Interview de Me Florence Lec, avocate-conseil de l'ASL 94
Internet & réseaux

Droit à l'image : que risque l’enseignant s’il ne respecte pas le cadre de l’autorisation ?

Interview de Me Florence Lec, avocate-conseil de l'ASL 94