La garde à vue

Interview de Me Laurent Bruneau, avocat-conseil de l’Autonome de Solidarité Laïque du Lot-et-Garonne

Mise en ligne le 16 juillet 2015

« Une personne peut être placée en garde à vue s’il existe une ou plusieurs raisons plausibles de soupçonner qu’elle a commis une infraction punie d’une peine d’emprisonnement », explique Me Laurent Bruneau, avocat-conseil de l’Autonome de Solidarité Laïque du Lot-et-Garonne. « Elle a plusieurs droits : le droit d’être assistée d’un avocat, de prévenir un membre de sa famille ou son employeur, d’être examinée par un médecin. Elle peut également se taire et faire des observations au magistrat qui renouvellerait éventuellement la garde à vue ». « L’adhérent à l’ASL ne doit pas avoir peur d’utiliser le droit de garder le silence, en attendant de préparer l’audition avec son avocat-conseil », complète Laurent Bruneau.

Sur le même sujet