Le témoignage

Interview de Me Joseph-Amschler, avocat-conseil de l’Autonome de Solidarité Laïque de Moselle

Mise en ligne le 26 juin 2010

« Le témoignage revêt la forme écrite », explique Me Joseph-Amschler. Il peut s’agir d’un témoignage spontané écrit à la suite d’une infraction, d’un procès-verbal établi par un officier de police judiciaire ou d’une déposition devant un juge d’instruction retranscrite par le greffier. Dans ces deux derniers cas, le document doit être relu avant d’être signé.  

Sur le même sujet